Interview de Pierre Bernard, Référenceur SEO

pRÉsentation

"Quel est votre parcours d'étude ?"

"A l'époque, il n'y avait pas vraiment de formation dans le référencement ou même le marketing digital. J'ai fait un BTS Managment des Unitées Commerciales, orienté Marketing et Communication, puis ce sont des expériences diverses et des opportunités qui m'ont orienté vers le web."

"Quel est votre parcours professionnel ? "

"J'ai passé 2 ans en Irlande dans le secteur du tourisme ce qui m'a permis de toucher un peu au web. Puis du "nord" de l'europe je suis parti au sud travailler à Gibraltar, dans le secteur des jeux en ligne (poker / casino/...). C'était ma première expérience dans le web etpassionné par cette univers et voulant en apprendre (beaucoup) plus, tout de suite, j'ai rejoins Thomas (mon associé) et je me suis à mon tour lancé en tant que référenceur Freelance (toujours depuis le sud de l'Espagne : ) ).  Fort de cette expérience, nous avons décidé de nous associé et de rentrer en Franceavec un projet d'entreprenariat : La création de notre agence de référencement Moov'Up :)"


"Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? "

"Ce sont des opportunités qui m'ont amené à travailler dans ce secteur. C'était un milieu plaisant, fun et moins conventionnel que d'autres milieux. Aujourd'hui, toutes les entreprises font du digital alors qu'à l'époque c'était quelque chose de nouveau. L'avantage du référencement, c'est que ça permet de se renouveler constamment. Chaque client est différent, avec des problématiques propres. C'est un métier qui évolue en permanence, notamment avec Google qui innove sans cesse, donc on a besoin de se former tout le temps. Ce n'est pas lassant ! "

"Pouvez vous nous présentez vos missions dans votre entreprise ?"

"Notre métier consiste à générer du trafic qualifié et générer de la performance commerciale sur les sites de nos clients, pour se faire nous avons un certain nombre de "leviers" : le référencement naturel, le référencementpayant, les stratégies de contenu, les réseaux sociaux, la performance utilisateur (UX design),..."

Le metier

"Quelles sont les compétences nécessaires pour faire votre métier ?"

"Il faut être doté d'une grande capacité d’apprentissage et s'auto former en continu. C'est un métier où il faut être très  polyvalent: avoir un bon bagage marketing pour comprendre la problématique du client, avoir des compétences rédactionnelles, des compétences technique et de plus en plus il faut être bon en statistique.  Etre doué en relation client peux aussi vous aider."

"Quelles sont les points négatifs de votre métier ?"

"On passe beaucoup de temps devant l'ordinateur, c'est un point négatif commun à tous les métiers du digital. On est plus productifs mais il faut faire attention sur le long terme, on peut avoir des problèmes de concentration. Il faut savoir faire des coupures d'écran et de connexion."

"Avez vous des clients différents (pme, grands groupes...?) ?"

"On travaille pour tout type de socitété. Notre portefeuille client est d'une grande diversité (type de clients ettype de secteur), il faut comprendre le discours et la problématique de chacun pour répondre à sa demande.nous avons comme clients des grands groupes, des PME, des tpe, du pure players jusqu'à l'institutionnel."

"Quels outils utilisez vous ? seo soft, ubersuggest, keyword planner, autres... ?"

"On utilise une batterie d'outils. Chacun à sa spécificité, ils sont complémentaires: Screaming frog, Majestic SEO,, Ranks, Yooda Cognitive SEO, Xénu, Moz… On en teste aussi des nouveaux en permanence !"

Diverses questions

"Avez vous des exemples d'éléments externes qui peuvent influencer votre travail de référencement ? cela vous est-il déjà arrivé ? comment avez vous réagi ?"

"Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte. L'algorithme de Google change sans cesse..."

"Comment imaginez- vous l'évolution du métier ?"

"C'est un métier qui a déjà beaucoup changé, qui était très "technique" à la base. Aujourd’hui, le marketeur doit être capable avant tout de comprendre la dimension business: ce métier nécessite une vrai compréhension du client. Dans les années à venir, la DATA va continuer à influencer le secteur d'activité, finis le marketing de masse place au one-to-one."

Contactez Pierre Bernard sur Linkedin.